Contributeurs: Romain Guerreiro, Vincent Bonhomme

 français   Dernière modification le: 25/04/17 - Crée le: 26/04/14


La coloration des œufs d’oiseaux : enquête en deux actes

par Romain Guerreiro

Vous êtes sur la version de travail d'un article en brouillon. Quand vous serez prêt.e.s, vous pouvez la proposer à la révision en apposant {{Révision?}} dans l'article.
Contributeurs : Romain Guerreiro, Vincent Bonhomme · Éditeur : Vincent Bonhomme (d · c · b)
Date création : 26 avril 2014 · Date révision : ?date_rev · Version révision : ?id_rev
Lien court : https://shakepeers.org?curid=368


A l’époque de mon stage de 1ère année de Master à Montpellier, on m’a proposé de travaillé sur la coloration des œufs d’oiseaux. A l’époque je ne connaissais rien à ce sujet. Bien sûr je savais vaguement qu’il existait différents types d’œufs : des blancs, des plus ou moins tachés, etc. mais je ne m’étais jamais vraiment posé la question de la raison de cette diversité, ni même de la signification de la couleur des œufs. Mes travaux m’ont permis de faire quelques découvertes surprenantes que j’aimerais partage avec vous dans cette série d’articles.


Acte 1 : Des œufs de toutes les couleurs tu pondras

Lorsque l’on prend une boite d’œuf au supermarché ils semblent tous identiques, bien rangés, mais passé cette première impression on se rend vite compte qu’il existe des variation plus ou moins subtiles mais visibles à l’œil nu. Certains sont plus foncés que d’autres. En fait si on y regarde de plus prête rien que chez les poules il existe une grande variation de couleur. En France, on aime apparemment les œufs couleur « chaire », aller savoir pourquoi. Mais traversez la Manche par exemple et vous verrez que chez nos amis anglais la préférence est clairement aux œufs totalement blancs. Traverser encore quelques continents et vous trouverez, par exemple en Asie du Sud Est, des poules proche de l’espèce ancestrale qui pondent carrément des œufs bleutés. Et en passant, ce ne sont pas nécessairement les poules blanches qui pondent des œufs blancs mais ça c’est autre histoire.

Alors pourquoi les poules pondent-elles des œufs plus ou moins colorés ? Pour répondre à cette question il faut sortir du supermarché et retourner observer ce qui ce passe dans la nature, là où les oiseaux sont soumis aux pressions de sélection de leur environnement.

- Pourquoi : hypothèses – un débat ancien Dans la nature il existe une très grande variété d’œufs, non seulement dans la couleur, mais aussi dans la forme, la taille. Pour s’en convaincre, il n’y a qu’à penser à la différence entre un œuf de caille et un œuf d’autruche (Quel rapport de grandeur ?). La taille des œufs est en grande partie liée à la taille des oiseaux qui les pondent (mais il y a tout de même certaines exceptions notoires. Par exemple les kiwis de Nouvelle-Zélande sont capables de ponde des œufs quasiment aussi gros qu’eux. C’est-à-dire que les œufs prenant quasiment toute la place dans la cavité de l’oiseau. Anatomiquement c’est plutôt surprenant [lien]). Mais pour la couleur, c’est une autre histoire. Certains oiseaux pondent des œufs totalement blancs, d’autres totalement colorés, d’autres des œufs tachés. Il y a tous les goûts et les couleurs : des œufs roses, rouges, verts, bleus… Même au sein d’un groupe d’espèces proches, il peut y avoir une très grande diversité (ex. les muscapoïdés [1]).

Les naturalistes se sont depuis longtemps penchés sur la signification de telles couleurs, etc.

Acte 2 : Ton mâle tu séduiras et sans mentir tu le feras

- Un intérêt renouvelé pour le sujet grâce à la publication d’une nouvelle hypothèse : celle du signal. - L’honnêteté du signal assuré par la condition-dépendance et le coût des pigments. - En effet la couleur des œufs vient de pigments à la nature, aux propriétés particulières : la protoporphyrine et la biliverdine. L’idée de signal a émergé notamment à cause de ces propriétés particulières des pigments qui sont déposés sur les œufs…

- C’est cette idée qui a motivé mon projet de master et nous avons mené des travaux sur la mésange pour essayer de tester cette idée...


Epilogue : Le doute tu sèmeras et la controverse tu entraineras - les œufs tachés, un véritable sujet à controverses : structure ou signal ? Certains chercheurs, particulièrement les partisans de l’hypothèse de structure se sont plaints de l’emphase depuis une dizaine d’année pour l’hypothèse de signal. Ils se sont mis à critiquer les premiers travaux sur cette hypothèse mais eux-mêmes sont largement critiqués dans les travaux récents. - Des travaux supplémentaires sont encore nécessaires et montrent que d’anciens débats sont sans cesse renouvelés par de nouvelles idées.


Références

  1. voir Cassey et al. Ibis 2009