Sujets

Titre du filRéponsesDernière modification
Qu'est-ce que ShakePeers doit être ?223 novembre 2014 à 14:44
Quelle structure pour porter ShakePeers ? 923 novembre 2014 à 14:43
Quels premiers projets éditoriaux ?1123 novembre 2014 à 14:43
Quelle ligne éditoriale ?423 novembre 2014 à 14:43
Quelle stratégie de lancement août-décembre 2013523 novembre 2014 à 14:42
Quelle licence pour les publications issues de ShakePeers ?1123 novembre 2014 à 14:42
Quels critères de publication ?723 novembre 2014 à 14:42
Quel cadre incitatif pour l'engagement dans la vulgarisation ?1423 novembre 2014 à 14:42

Qu'est-ce que ShakePeers doit être ?

Dans l'idéal et tout de suite de quoi avons-nous envie ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 15:15

- Un endroit où on peut faire de la vulgarisation en se lâchant tout en étant formé - Un endroit ouvert où chacun peut facilement trouver sa place, tant vis-à-vis de la philosophie du projet que par l'intelligibilité de son fonctionnement - Un endroit où on peut, sinon accéder à des contenus vulgariser, au moins trouver tous les liens vers les partenaires qui publient les contenus qui sortent de SP, et plus encore - Un outil et une communauté qui s'installent durablement dans le paysage de la VS et qui font référence tant auprès des contributeurs que des universités et des pouvoirs publics

PaX (discussion)11 août 2013 à 12:24

Shakepeers doit être un atelier à l'écriture collaborative et émergente qui s'appuie sur l'intelligence collective. Il doit être un point de rencontre sur le web francophone (pour le moment) entre rédacteurs, illustrateurs, journalistes, etc. qui cultivent des goûts et des intérêts communs. Qui se lisent, se relisent, montent des projets dans Shakepeers et en dehors.
Le but de Shakepeers est de provoquer les rencontres en canalisant activement les potentiels contributeurs vers le coeur du projet, vers la plate-forme en ligne et les rencontres et différents rendez-vous organisés autour du projet.

Romain Guerreiro (discussion)20 septembre 2013 à 16:43
 
 

Quelle structure pour porter ShakePeers ?

À vos avis !

Le projet est incubé par Animafac et Plume! mais c'est une structure indépendante qui va le chapeauter/coordonner/veiller à son bon développement (c'est ouvert à discussion, hein). Nous sommes partis sur la forme juridique d'une association.

CarolAnnO (discussion)23 juillet 2013 à 18:42

Une association qui n'aurait pas de contrôle éditorial sur ShakePeers et qui devrait servir le projet, efficacement et intelligemment. Se posent plusieurs questions :

  • Quel objet précis ?
  • Quelle gouvernance et vie statutaire ?
  • Qui ça branche
  • etc.
Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 10:57
  • Quel objet précis ?

notre mission : l'association "...." œuvre pour une vulgarisation libre et peer-reviewée auprès d'une communauté de rédacteurs/vulgarisateurs se réunissant autour du projet Shakepeers, reprenant ces buts... bon c'est pas top mais en gros l'asso fournit un outil libre et ouvert ainsi qu'un accompagnement aux bonnes volontés qui souhaitent s'engager en vulgarisation scientifique afin de proposer des contenus de qualité, librement diffusables.

  • Quelle gouvernance ?

association loi 1901. Chaque rédacteurs Shakepeerois est invité à rejoindre l'asso.

  • Qui ça branche ?

bibi :)

J'ajouterai une autre question : quel nom pour cette structure ? Faut-il reprendre le nom du projet ?

CarolAnnO (discussion)30 juillet 2013 à 10:45

à propos du nom : ShakePeers-France ? et on afficherait aussi dans l'objectif l'indépendance entre le projet web et l'association.

Vincent Bonhomme (discussion)30 juillet 2013 à 17:48

pas fan de ShakePeers France.. justement pour afficher l'indépendance du projet, faudrait trouver autre chose.

CarolAnnO (discussion)30 juillet 2013 à 18:23

Est ce qu'un trop grand nombre de nom ne complexifie pas trop la lisibilité du projet pour un extérieur?

Pierre CELLIER (discussion)7 août 2013 à 14:59
 
 
 
 
 

Quels premiers projets éditoriaux ?

Pour l'instant nous avons identifié trois pistes :

  1. Plume! Classics : des articles parus dans Plume!-papier que l'on pourrait tirer un cran plus loin
  2. Podcasts : essayer de scripter collaborativement des textes pour qu'ils soient ensuite enregistrés
  3. Project101 : 101 est le premier cours de la première année de fac, dans le système anglo-saxon. Sur le modèle d’Évolution101 peut-on imaginer d'autres synthèses courtes et chiadées dans d'autres thématiques ? Sociologie101, Astrophysique101, Philosophie101, etc. ?

Qui est chaud-e pour l'un de ces projets ? Quoi d'autre d'excitant ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 15:20

Comme d'ab' je suis chaud pour les podcasts, mais il me semble qu'il vaudrait mieux roder le fonctionnement sur des articles "classiques" avant de se lancer là dedans. Mais quoi qu'il en soit le matos est prêt et je suis dans les starting block!! Du coup on peut tester le format Podcasts avec des réadaptations de textes déjà publiés dans le Plume!-papier / ancien site ?

Staffanjacob (discussion)24 juillet 2013 à 16:00
 

- Sur les podcasts, peut-être mettre Radio campus Paris, qui a une émission de vulgarisation scientifique ("dessine moi un mouton"), dans la boucle assez vite ? http://www.radiocampusparis.org/dessinemoiunmouton/ Ils ont déjà des contenus qui peuvent servir de test grandeur nature, voire peut-être des scripts dans les cartons pour l'année prochaine.

- Le script d'une pièce de théâtre. L' Université Populaire de Bordeaux et sa conférence gesticulée "Le savoir : outil d'émancipation ou d'oppression ?" par exemple. Suite à leur première prestation à Rennes, je crois qu'ils souhaitaient apporter des améliorations à leur projet. Autant qu'ils le fassent ici, avec le concours de la communauté.

Coline (discussion)24 juillet 2013 à 19:26
Modifié par l’auteur
Dernière modification : 30 juillet 2013 à 17:51
  • Pour RCP/F ils y sont déjà ;)
  • Bête d'idée la pièce de théâtre, typiquement adapté je pense !
Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 20:36
 

Hello,

effectivement je pense qu'une section "ressources" pour la vulgarisation serait top.. que ce soit pour monter un événement, contenus clé en main d'un pièce comme tu le suggères Coline, contenus de nos formations, etc. tout placer en licence libre. On pourrait aussi recycler l'expo faite à Toulouse, le concept de science dessinée, etc.

CarolAnnO (discussion)30 juillet 2013 à 10:35

+1 pour le centre de ressources.

Vincent Bonhomme (discussion)30 juillet 2013 à 17:52

Salut,

Je suis assez d'accord avec Staffan, peut-être roder le processus (ça peut être rapide) sur du 100% écrit, c'est à dire de l'écrit dont la finalité est de se retrouver sous forme d'article, avant de passer à d'autres choses. D'autant que par exemple les podcasts, si en bout de chaine on n'a pas encore les partenariats clairement définis qui vont permettre de transformer (par exemple) des scripts en podcasts, on risque de créer de la frustration auprès des contributeurs. Donc je pense : 1) faire passer des articles dans la machine SP / en parallèle tisser des partenariats pour la partie diffusion, transformation 2) inclure de nouveaux types de projets dans la machine

Pour le reste les trois axes que tu suggères Vincent me paraissent très bien, modulo ce décalage pour les podcasts.

Au niveau de l'aspect "ressources pour la VS" dont tu parles CA, je trouve que c'est une chouette idée dans l'absolu mais je comprends pas comment ça s'articule avec SP : - On peut injecter (potentiellement) n'importe quel type de texte dans SP et en sortie obtenir des articles, des podcasts, des pièces de théâtre, etc. Tout ça rentre dans la case "productions vulgarisatées" (SP assure la maturation du contenu brut et le pipe entre le contenu élaborer et des partenaires qui assureront la transformation éventuelle et la diffusion (assos de radio, de théâtre, etc.) - On peut aussi prévoir une section quelque part pour expliquer aux gens comment monter un projet, une expo, etc. mais si on fait ça on sort à mon sens assez vite de notre objectif initial (l'idée étant plutôt de créer des partenariats pour assurer ce côté-là). Où alors on peut faire passer dans la machine SP des textes expliquant comment monter tel ou tel projet, par exemple la notice de PJ sur le Speed-Cherching. Sauf que c'est pas vraiment de la vulgarisation, plus de la logistique, donc est-ce que ça du sens d'utiliser SP pour ça ?

PaX (discussion)11 août 2013 à 12:06

Pour les ressources, moi je trouve que oui.. après sans faire un focus dessus. Mais je trouverai cela intéressant d'avoir ce type de ressources, rangées quelque part sous licence libre... cela ne se retrouve nulle part.. d'autant plus que ce sont des ressources en support à la vulgarisation, donc pour moi cela rentre dans le projet.. mais je le répète, sans faire un focus particulier même si cela m'emballe carrément, personnellement :)

CarolAnnO (discussion)12 août 2013 à 11:39
 
: Où alors on peut faire passer dans la machine SP des textes expliquant comment monter tel ou tel projet, par exemple la notice de PJ sur le Speed-Cherching. Sauf que c'est pas vraiment de la vulgarisation, plus de la logistique, donc est-ce que ça du sens d'utiliser SP pour ça ? 
+
: Mais je trouverai cela intéressant d'avoir ce type de ressources, rangées quelque part sous licence libre... 
=

disons que les logiques sont compatibles : l'ensemble du site est sous licence libre et collaborativement améliorables. Donc des ressources, par ex. le speed searching, sont libres et améliorables et agréables et ne nécessitent pas en soit de peer-reviewing rigide qui est à réserver aux articles ?!

Vincent Bonhomme (discussion)13 août 2013 à 19:42
 
 
 
 
 

Quelle ligne éditoriale ?

Autrement dit qu'acceptons-nous en révision, au delà d'un "contenu de diffusion de la connaissance ou de questionnement de sa condition" ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 15:12

Tout ce qui a attrait de près ou de loin à la connaissance? Connaissance scientifique vulgarisée, Opinion sur la science, la connaissance, leur vulgarisation... Un système de rejet sans revue des textes hors propos par X contributeurs pourrait être suffisant?

Staffanjacob (discussion)24 juillet 2013 à 16:21

ptet suffisant pour commencer en effet !? (?)

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 20:36

Le système de rejet par un nombre suffisant de contributeurs est dangereux je pense. Exemple : l'asso et la communauté sont très largement ouvertes, donc n'importe qui peut venir, contribuer et voter pour censurer tel ou tel article. 50 créationistes se pointent et censurent systématiquement tous les articles qui se rapportent de près ou de loin à l'évolution. Et ça s'appliquent à tous les domaines, voire même à l'extrême à un groupe de personnes qui voudraient juste censurer toutes les productions de SP. Du coup l'asso serait obligé d'intervenir et ce serait très compliqué (dans les faits et vis-à-vis de notre politique). Il nous faut je pense un modèle qui soit stable et ne nécessite pas d'ajustements et d'intervention de notre part tous les 4 matins.

Mais en fait je vois pas trop comment on peut faire, parce que c'est compliqué de vouloir d'un côté un truc libre et complètement ouvert, sans aucun contrôle de la part de l'asso et de l'autre la possibilité d'interdire tel ou tel contenu...

En fait là je parle des sujets potentiellement dangereux ou polémiques, pour les trucs qui sortent juste complètement du cadre ce sera simple, il faut quelqu'un en charge de la surveillance éditoriale de SP qui relaie les trucs chelou au CA, qui acte leur suppression le cas échéant (si la décision ne peut pas être prise par la personne qui veille sur le processus éditoriale). Exemple : Sophie qui veut passer dans SP sa recette de tarte au citron, on peut gentiment la renvoyer vers Marmiton.

PaX (discussion)11 août 2013 à 12:18

sauf que le peer-reviewing c'est pas la démocratie : on peut avoir raison seul(e) contre la majorité. mais c'est mieux que la démocratie : faut argumenter factuellement ses choix ;)

Vincent Bonhomme (discussion)13 août 2013 à 19:46
 
 
 
 

Quelle stratégie de lancement août-décembre 2013

Quelles bonnes idées peut-on faire émerger pour communiquer, recruter de nouvelles personnes, susciter des projets, etc. ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 13:33

qui est candidat-e pour s’occuper un peu des réseaux sociaux fb + twitter ? qu'y faire passer ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 15:25
 

Mailing à toutes les écoles doctorales.

Coline (discussion)24 juillet 2013 à 19:35

Avant d'envisager la comm, peut-être qu'il serait bon d'envisager le fonctionnement. La structuration de l'asso, la ligne éditoriale, la répartition des tâches, sont autant de préalables nécessaires à l'arrivée de 10, 20 ou 50 contributeurs.

Après pour la comm : 1 - comm générale réseaux sociaux, presse, etc. sur l'outil en lui-même et ses enjeux 2- comm ciblée vers les EDs et universités pour recruter un premier pool de contributeurs

(les 2 peuvent être faits en parallèle)

PaX (discussion)11 août 2013 à 12:20

D'accord avec le fait qu'il faut pas mettre la charrue avant les boeufs.
Par contre pour la com' ce serait cool qu'on réalise une petite vidéo du genre quand on aura bien la structure de SP en tête : http://www.youtube.com/watch?v=NugRZGDbPFU
On aurait bien un dessineux d'accord pour se prêter à l'exercice. Un support vidéo facile à réaliser et peu onéreux (un/une dessinateur/trice avec des feutres et un tableau, un caméra-man/woman, un/une monteur/euse et une voix-off). Ce serait d'ailleurs un bon exercice pour résumer le projet, et un bon support donc pour communiquer sur le projet pour le web, dans des présentations orales, etc.

Romain Guerreiro (discussion)20 septembre 2013 à 16:56
 
 

Pour éviter les fils à rallonge, je propose de réfléchir sur la page Construire/Lancement. (si c'est une mauvaise idée, n'hésitez pas à supprimer la page)

Padoup-padoup (discussion)2 décembre 2013 à 00:44
 

Quelle licence pour les publications issues de ShakePeers ?

  • Quelles licences pour les productions créées via ShakePeers ?
  • Quelles licences pour les contributions autour du projet, par exemple ce fil de discussion ?
PaX (discussion)11 août 2013 à 22:59

Peut-être qu'on pourrait dire que les commentaires de la partie "discussion" sont sous licence libre, sans droit d'adaptation/modification. C'est un peu risqué sinon, non ?

PaX (discussion)11 août 2013 à 23:02

Je dirais comme actuellement sur la plateforme CC-BY-SA. On va pas s'amuser à mettre des licences différentes pour chaque truc. Idem pour les commentaires.. CC-BY-SA, quel est le risque de changer un commentaire (être malintentionné ou corrigé une faute d'orthographe..) de toute façon on a accès aux modifs récentes donc on saura qui c'est et on pourra revenir au commentaire d'origine. D'où l'importance d'avoir du monde pour veiller à tout cela... Mon avis : tous les contenus sur la même licence.. ce sera plus simple et y a pas trop de "risques".

CarolAnnO (discussion)12 août 2013 à 11:31

Je vois pas bien le rapport entre licence et la possibilité de modifier les commentaire.

Mettre les commentaires en CC-BY voire en WTFPL-2.0 n'implique pas de les rendre éditables par les autres utilisateurs du site.

De plus cela ne change rien au fait que si quelqu'un modifie un contenu sous CC, il devient responsable de ce qu'il fait et ne doit en aucun cas l'utiliser d'une manière suggérant que l'auteur original approuve la personne ou l'utilisation de l’œuvre.

Source : http://wiki.creativecommons.org/Frequently_Asked_Questions#What_can_I_do_if_I_offer_my_work_under_a_Creative_Commons_license_and_I_do_not_like_the_way_someone_uses_my_work.3F

Geeklhem (discussion)12 novembre 2013 à 22:39
 

oui, une licence globale me parait être incontournable ; et suis toujours pour la CC by-sa.

Vincent Bonhomme (discussion)13 août 2013 à 19:44

Je suis d'accord avec le principe d'une licence globale mais je suis aussi très attaché à la possibilité pour les auteurs d'ajouter une clause NC à leurs productions.

PaX (discussion)13 août 2013 à 19:55
  • selon Stallman (et la plus large partie du web), une œuvre licenciée quelque chose + nc, n'est pas libre...
  • on peut toujours avoir une possibilité +nc éventuelle sur du by-sa global.
  • enfin, il y a l'option peer-production licence qui dit : "pour usage non lucratif (genre une asso / coopérative) pas de nc ; mais +nc pour usage lucratif (une entreprise traditionnelle)". ;)
Vincent Bonhomme (discussion)17 août 2013 à 17:41

La peer-production licence me parait personnellement très cool et très adaptée à notre situation, non ?

Ça semble être un bon compromis pour permettre une diffusion libre et large, sans tomber dans la marchandisation du savoir.

PaX (discussion)26 août 2013 à 18:38
 
 

Moi j'irai plus loin, je suis pour une licence globale en CC-BY. En effet, ne pas mettre de SA nous expose à une seule chose selon moi : que quelqu'un copie et améliore le contenu et nous empêche de reproduire ces modifications, ce qui est peu probable. Par contre cela peut empêcher certaines personnes de le diffuser. Du coup je ne vois pas l’intérêt. Mais si vous avez des arguments contre, je les écoute avec plaisir, je ne demande qu'a être convaincu.

Par contre je pense que mettre un NC ne ferait que limiter la diffusion de notre travail. À priori si le contenu est réutilisé dans une œuvre commerciale c'est plutôt un signe de sa qualité non ? De plus cela pourrait permettre facilement à l'association de proposer des version papier de ces contenus (pour se financer par exemple).

Geeklhem (discussion)12 novembre 2013 à 22:58

Coucou.

  • Un des chantiers post-ShakeCamp serait de résumer nos choix (et sans doute d'argumenter et de donner des exemples concrets). Peut-être cela peut se faire quelque part autour de la page Licence ?
  • Et question subsidiaire, quelqu'un* pour se lancer ?
Vincent Bonhomme (discussion)3 décembre 2013 à 17:53

Je prends le premier Draft ! (je serai pas objectif/neutre, donc j'appelle instamment à une discussion/relecture).

Du coup, l'a suite de la discussion se passe à la page Licence'.

Padoup-padoup (discussion)3 décembre 2013 à 23:37
 
 
 
 
 

Quels critères de publication ?

Qui, comment et quand, décider qu'une contribution peut être publiée ? Pour l'instant on était sur l'idée que :

  1. la discussion a eu lieu et stagne
  2. la contribution peut difficilement être améliorée
  3. suffisamment de contributeurs se prononcent pour sa publication
  4. le tout sans contrainte temporelle

Qu'en pensez-vous ?

Vincent Bonhomme (discussion)24 juillet 2013 à 15:14

Tout à fait d'accord pour l'absence de contrainte temporelle (pt 4), mais je ne pense pas qu'il faille attendre que la discussion stagne: ça ne favorisera pas la dynamique de publication. Un système dans lequel un ensemble de relecteurs (qui se sont impliqués dans des suggestions de modifs) peuvent sélectionner "cet article est ok" (pt 3) lorsqu'ils estiment que le papier est fin prêt (pt 2) me semblerai bien. La décision finale de publication étant à mon sens réservée à l'auteur.

Staffanjacob (discussion)24 juillet 2013 à 16:09

Je suis assez d'accord avec Staffan avec le dynamisme du processus. Ce serait dommage d'attendre que plus rien ne se passe pour publier.
Selon moi, ce qui pourrait déterminer la publication d'un article c'est la validation assez large des points suivants :

  • l'angle de l'article est clair
  • le contenu scientifique est suffisant
  • le style est suffisamment travaillé
  • la syntaxe et l'orthographe ont été corrigés


ces points rejoignent les points 2 et 3 de Vincent à mon sens.

Romain Guerreiro (discussion)24 juillet 2013 à 17:02
 

Plutôt d'accord avec la proposition de Jacob (?) pour ma part.

Coline (discussion)24 juillet 2013 à 19:13
 

+1 pour la suggestion de Staffan, avec notamment l'absence de contrainte temporelle.

CarolAnnO (discussion)30 juillet 2013 à 10:36
 

d'acc aussi sur le dynamisme qu'il faut créer et maintenir. attendre que les choses stagnent n'est en effet pas une très riche idée.

Vincent Bonhomme (discussion)30 juillet 2013 à 17:51

Hello,

D'acc pour oublier le point 1. Le point 2 me semble beaucoup trop subjectif. Les points 3 et 4 sont je pense les deux à conserver, avec comme critères pour appuyer sur le bouton "je pense que cet article est prêt à être publié" ceux évoqués par Romain (mais on ne peut que les suggérer dans une charte, chacun est libre de penser qu'un article est publiable selon ses propres critères).

PaX (discussion)11 août 2013 à 12:09
 
 

A propos de l'angle, de la forme, enfin de quelque chose hors de ce que l'on accepte ou pas, Philippe Val (quoiqu'on pense de son histoire lointaine ou récente) a dit à propos de la ligne éditoriale de France Inter, à l'occasion des 50 ans de la radio : "France Inter considère que l'auditeur est aussi intelligent que celui qui parle dans le micro". Peut-être que dire que chez ShakePeers, ceux qui contribuent sont aussi intelligents que ceux qui nous lisent (ou ont autant à apprendre, etc.), résume un peu ce qu'on veut faire non ?

Vincent Bonhomme (discussion)7 décembre 2013 à 10:43
 

Quel cadre incitatif pour l'engagement dans la vulgarisation ?

Comment créer des conditions pour que la vulgarisation, notamment pendant le doctorat, soit désirable, profitable, etc. directement ? Au delà, des envies de faire de la vulgarisation comment inciter les universitaires, surtout doctorants donc, à essayer ?

Foire aux idées !

Vincent Bonhomme (discussion)31 juillet 2013 à 10:22

On en a déjà un peu papoté, pour inciter, il y a le créneau carotte.. du coup encourager les ED, Collège d'ED, etc. à faire valider cet engagement par des crédits ECTS ou heures de formation.

Pour le côté plus fun, le bouche à oreilles, une communication intra campus un peu cool, une ambiance sympa sur la plateforme, une relance active, dans un premier temps, par le noyau dur, des rencontres/apéro, des edit-a-thon thématiques dans les campus, etc.

Faudrait penser aussi à rameuter les dessineux :)

CarolAnnO (discussion)31 juillet 2013 à 11:26

Ah et j'oubliais, il y a aussi l'idée d'un MOOC francophone à lancer :) sur le thème de la vulgarisation avec comme plateforme d'accueil/coordination/publication des contenus ShakePeers...

CarolAnnO (discussion)31 juillet 2013 à 12:21

Pour les MOCCs francophones, il y a déjà l'ancien site du zéro qui est devenu openclassroom.fr il y a pas très longtemps, avec l'ambition de renforcer leur coté science. http://fr.openclassrooms.com/

Geeklhem (discussion)2 octobre 2013 à 15:45
 

On pourrait appeler les rencontres apéro "Rendez-vous avec Shakepeers" ;)

Romain Guerreiro (discussion)20 septembre 2013 à 16:42
 

Pour ce qui est du bouche à oreille, coté thésard, pas mal de labos ont des animations étudiantes (rencontres/discussions/présentations entre thésards/stagiaires/...). L'idée étant de s’entraîner à vulgariser et présenter ses travaux de thèse/... à l'oral. Ca pourrait être pas mal dans ce cadre là, de proposer/sensibiliser à la vulgarisation écrite.

Autre idée, faire un séminaire de vulgarisation. Faire participer des journalistes (pro) de vulgarisations et le faire organiser par des thésards. Pourquoi pas le faire tourner de ville en ville chaque année.

Pierre CELLIER (discussion)7 août 2013 à 14:56

Pourquoi pas proposer aussi à des organisateurs de séminaires de les aider à faire une vulgarisation pour la publications des actes du séminaires

Pierre CELLIER (discussion)7 août 2013 à 15:03

Organiser des événements dédiés à la thématique ou se greffer sur des événements existants pour causer vulgarisation est assurément une bonne stratégie.

Côté carotte, outre la validation d'heures pour draguer les EDs et PRES, je pense qu'il faut porter le fer au niveau des doctorants eux-mêmes et roder notre discours (si besoin est) sur l'importance de la vulgarisation pour eux et pour le monde entier. En gros vulgariser c'est important + c'est formateur + c'est fun (a minima en comparaison de la rédaction de papiers académiques) et ça tombe bien vu qu'on a de quoi vous permettre de vous lancer dans la VS. Du coup venez et ramenez vos potes.

PaX (discussion)11 août 2013 à 11:49

+1 sur :

: Côté carotte, outre la validation d'heures pour draguer les EDs et PRES, je pense qu'il faut porter le fer au niveau des doctorants eux-mêmes et roder notre discours (si besoin est) sur l'importance de la vulgarisation pour eux et pour le monde entier. En gros vulgariser c'est important + c'est formateur + c'est fun (a minima en comparaison de la rédaction de papiers académiques) et ça tombe bien vu qu'on a de quoi vous permettre de vous lancer dans la VS. Du coup venez et ramenez vos potes. 

mais comment ;) ?

Vincent Bonhomme (discussion)13 août 2013 à 19:48

Je pense qu'il faudrait intégrer dans la discussion l'aspect e-reputation des contributeurs de Shakepeers. SP, comme beaucoup de plate-formes en ligne, intègre un aspect de réseau social. Les personnes qui contribuent devraient pouvoir bénéficier d'un statut contributeur allant de "débutant" à "vénérable" en fonction de la quantité et la qualité des contributions. A terme, on pourrait mettre en place également pourquoi pas un prix des meilleurs contributeurs (avec différentes catégories : article le plus original, le plus lu, etc.) qui pourrait ensuite être relayé dans nos différents réseaux de participants (les listes de diffusion, les newsletters des sociétés savantes). Voyez par exemple le site Peerage of Science (http://www.peerageofscience.org/reviewer-prize-2013/) ils ont mis en place un prix qui récompensent les meilleurs contributeurs en tant que revieweurs d'articles scientifiques en faisant un petit focus sur eux. Il y a aussi le prix jeune chercheur de la SFE qui me vient en tête. etc.

Je sais que Vincent travaille à cet aspect-là du truc, peut-être pourra-t-il en dire plus sur l'aspect technique de ce genre de processus. Mais si on peut imaginer mettre en place un système de feed-back pour les utilisateurs (aux différents niveaux du processus) et les lecteurs, je pense qu'on devrait pouvoir mettre ce système de e-reputation en place et ça pourrait inciter les gens à contribuer.

Ce n'est peut-être pas le truc le plus facile et évident à mettre en place dès le début du projet mais je suis sûr que ça va aider à faire connaitre le projet dans les réseaux et donner du baume au coeur aux contributeurs qui auront leur photo placardée sur le site.

Romain Guerreiro (discussion)20 septembre 2013 à 16:21
 
 
 
 

Bonjour à tous en tant que toute nouvelle contributrice je tenais déjà à dire que je trouvais l'initiative fortement intéressante !! Je suis chercheuse et administratrice de l'association de médiation scientifique "les Petits Débrouillards IDF" et cette question de vulgarisation (même si je préfère médiation comme terme) est pour moi au centre de mes préoccupations. Lorsque j'étais en thèse, j'ai fait beaucoup de médiation à travers des conférences, des parrainages de classes de primaires et des animations avec l'association les petits débrouillards. Je n'avais pas vraiment de carotte mais ça n'était pas forcément ce que je recherchais. Ces expériences m'ont permis d'acquérir de nouvelles compétences qui m'ont permis de me distinguer et servi sur mon CV. On peut aussi vendre cette expérience comme un enrichissement de nos compétences, c'est pour moi un point crucial. Les projets de médiation ont également une très grande force citoyenne car avant d'être chercheur je suis citoyenne et il est important pour moi de partager mon savoir que la société m'a permis de développer. J'apprécie particulièrement quand des économistes font preuves de vulgarisation, car ça n'est pas mon domaine de compétence mais grâce à leur contribution, je suis capable de mieux évaluer les chiffres des actualités, d'y réfléchir et donc de prendre des décisions en tant que citoyenne. Les associations de médiations scientifique regroupe un grand nombre de compétence et de bénévoles motivés mais elles ont également besoin de chercheurs pour faire avancer les questions et surtout créer un pont entre citoyens et chercheurs de manière à avoir un dialogue horizontal et non pas pyramidale. L'implication des chercheurs dans la médiation est le problème majeur, un manque de reconnaissance évident de la part de la hiérarchie et une compétition de plus en plus accrue pour des ressources de plus en plus faibles font que les chercheurs se détournent de ce type de projet. Alors comment valoriser la médiation (ou vulgarisation) ? Ce type d'initiative pourrait déjà être reconnue dans le projet de carrière des chercheurs et donc valorisable, ensuite il faut que les articles de médiation soient connus et reconnus et donc un très grand merci à ce site de se lancer dans l'aventure. J'espère pouvoir y contribuer et y faire contribuer du monde ! Et enfin il faut que ces actions soient financées, et on peut dire qu'une prise de conscience est en cours puisque la demande citoyenne est très grande et que désormais, un volet médiation (ou valorisation du travail de recherche) est demandé sur de nombreux projets de recherche.

Louis Faustine (discussion)6 mai 2014 à 15:06

Coucou Faustine. Merci pour ces idées. Pour l'instant, nous partons côté "reconnaissance académique", dans deux directions qui prolongent celles de Plume!: du lobbying, des formations académiques (qui de fait sont reconnues comme partie intégrante de la formation). Et c'est très ouvert à d'autres idées et à des énervé-e-s qui les portent ! Bonne journée ! v

Vincent Bonhomme (discussion)7 mai 2014 à 10:55