Bonjour à tous en tant que toute nouvelle contributrice je tenais déjà à dire que je trouvais l'initiative fortement intéressante !! Je suis chercheuse et administratrice de l'association de médiation scientifique "les Petits Débrouillards IDF" et cette question de vulgarisation (même si je préfère médiation comme terme) est pour moi au centre de mes préoccupations. Lorsque j'étais en thèse, j'ai fait beaucoup de médiation à travers des conférences, des parrainages de classes de primaires et des animations avec l'association les petits débrouillards. Je n'avais pas vraiment de carotte mais ça n'était pas forcément ce que je recherchais. Ces expériences m'ont permis d'acquérir de nouvelles compétences qui m'ont permis de me distinguer et servi sur mon CV. On peut aussi vendre cette expérience comme un enrichissement de nos compétences, c'est pour moi un point crucial. Les projets de médiation ont également une très grande force citoyenne car avant d'être chercheur je suis citoyenne et il est important pour moi de partager mon savoir que la société m'a permis de développer. J'apprécie particulièrement quand des économistes font preuves de vulgarisation, car ça n'est pas mon domaine de compétence mais grâce à leur contribution, je suis capable de mieux évaluer les chiffres des actualités, d'y réfléchir et donc de prendre des décisions en tant que citoyenne. Les associations de médiations scientifique regroupe un grand nombre de compétence et de bénévoles motivés mais elles ont également besoin de chercheurs pour faire avancer les questions et surtout créer un pont entre citoyens et chercheurs de manière à avoir un dialogue horizontal et non pas pyramidale. L'implication des chercheurs dans la médiation est le problème majeur, un manque de reconnaissance évident de la part de la hiérarchie et une compétition de plus en plus accrue pour des ressources de plus en plus faibles font que les chercheurs se détournent de ce type de projet. Alors comment valoriser la médiation (ou vulgarisation) ? Ce type d'initiative pourrait déjà être reconnue dans le projet de carrière des chercheurs et donc valorisable, ensuite il faut que les articles de médiation soient connus et reconnus et donc un très grand merci à ce site de se lancer dans l'aventure. J'espère pouvoir y contribuer et y faire contribuer du monde ! Et enfin il faut que ces actions soient financées, et on peut dire qu'une prise de conscience est en cours puisque la demande citoyenne est très grande et que désormais, un volet médiation (ou valorisation du travail de recherche) est demandé sur de nombreux projets de recherche.

Louis Faustine (discussion)6 mai 2014 à 15:06

Coucou Faustine. Merci pour ces idées. Pour l'instant, nous partons côté "reconnaissance académique", dans deux directions qui prolongent celles de Plume!: du lobbying, des formations académiques (qui de fait sont reconnues comme partie intégrante de la formation). Et c'est très ouvert à d'autres idées et à des énervé-e-s qui les portent ! Bonne journée ! v

Vincent Bonhomme (discussion)7 mai 2014 à 10:55